Spread the love

Il y a quelques mois en arrière, j’ai eu la chance de pouvoir remporter la BD Document Sans Titre de David Konam par tirage au sort ! Et comme j’aime faire d’une pierre deux coups, j’ai proposé à l’auteur de nous parler un peu de lui !

Ashley Plateada : Hello et bienvenue à toi ! Je suis super contente de t’accueillir ici !

David Konam : Merci encore pour l’invitation Ashley je suis content d’être ici 😊

Ashley Plateada : On va commencer par les basiques, j’espère que tu es prêt !

David Konam : Affirmatif !

Ashley Plateada : Peux-tu te décrire en quelques mots (comment t’appelles-tu ? Quel âge as-tu ? Comment te définirais tu ?)

David Konam : David KONAM, 26 ans. Connu sur le web sous le pseudonyme Déconnâmes. Ingénieur informatique le jour et bédéiste la nuit.  Quand est-ce que je dors ? Je ne le sais pas moi-même 😴

Je suis évidemment un grand fan de BDs mais pas que ! D’ailleurs, la construction de mon pseudo n’est pas sans rappeler la méthode utilisée par le créateur de Tintin pour le sien

Déconnâmes => D. KONAM => David KONAM.

Hergé => R. G => Georges Rémi.

Ashley Plateada : Oh ! Très intéressant tout ça j’aurai l’oeil plus attentif dès à présent ! 👀Team café ou thé ? 

David Konam : Aucun des deux, je ne jure que par du chocolat chaud !☕🍫 Longue vie au Nesquik !

Ashley Plateada : Et tu as bien raison ! Il faut savoir garder son âme d’enfant 😁 Passons à la suite ! Quand tu n’écris pas tu… ?

David Konam : Si je ne suis pas en train d’écrire ou de lire, je suis probablement en train de dévorer un film ou une série. #teamcinéphile🎬📽 

Ashley Plateada : On saura comment t’amadouer alors 🤣 As-tu des animaux de compagnie ? 

David Konam : Hum… La dernière bête dont je me suis occupé était un tamagotchi, je ne suis pas sûr que cela compte… Dans les faits, je n’ai pas d’animaux de compagnie (même si les chats des voisins ont élu résidence dans mon jardin). Mais peut-être un jour quand j’aurais davantage de temps à y consacrer.

Ashley Plateada : On te donne une lampe magique avec 3 souhaits, que choisis-tu ?

David Konam : N’étant pas gourmand, je n’en demanderais qu’un : supprimer 2020. Je pense que cela ferait beaucoup d’heureux, moi le premier. (Je me garde le droit d’effacer également 2021 si cette pandémie dure encore un peu).

  Ashley Plateada : J’espère sincèrement que cette année et l’année prochaine seront mieux après tout le chafouin de 2020 😖 Un peu de positivité maintenant ! Si tu étais une saison, tu serais ? 

David Konam : J’aime beaucoup l’hiver. Dommage qu’en Ile de France là où j’habite, il ne neige pas beaucoup. Se promener dans un environnement drapé de blanc, c’est tout simplement magnifique ❄⛄

  Ashley Plateada : Surprenant comme réponse mais je comprends totalement ton point de vue 😁 Montre-moi un extrait de ta Playlist du moment ! 

David Konam : Ma playlist contient essentiellement des OST de film ou de série. Beaucoup de musiques épiques ou mélancoliques.

Un petit extrait :

David Konam : Je vous conseille d’ailleurs d’aller voir les films associés !

Ashley Plateada : Je valide les deux premiers et me note le dernier de côté ! Parle-moi d’un souvenir d’enfance heureux

David Konam : Les histoires pleines d’aventures qu’on s’inventait avec les copains dans les cours de récréation. Cela permettait de nous évader de la réalité et de réinventer le monde à notre guise. 

Ashley Plateada : Du pain béni cette époque je suppose ! Quel est ton moto (ta devise) ? 

David Konam : « L’imagination est une mémoire qui n’est point à nos ordres. » Ce proverbe nous dit que l’inspiration est régie par des lois qui nous dépasse et qu’à ce titre, il ne faut pas s’en vouloir en tant qu’auteur lors d’un blocage.

Ashley Plateada : Si le choipeaux de Harry Potter était face à toi quelle maison demanderais-tu ? Quelle maison te donnerait-il selon toi ?

David Konam : Des quatre maisons, je me reconnais le plus dans les valeurs de Gryffondor : dépassement de soi, courage, etc. Mais comme je réfléchis beaucoup, donc il est aussi possible que j’atterrisse à Serdaigle 💙🖤  

Ashley Plateada : Yay ! Un camarade en plus !😆 Enfin donne-moi le programme d’une journée idéale 

David Konam : Je verrais ma journée ainsi

Le matin : réveil un peu tardif. J’aime bien les grasses matinées.

L’après-midi : lecture des derniers livres achetés et on enchaîne avec la soirée par le visionnage d’un film. 

La nuit : écriture & dessin et ce, jusqu’à ce que je n’aie plus les idées claires.

Ashley Plateada : Ce fût une super première partie ! Puisqu’on en sait d’avantage sur toi, pourquoi ne pas parler de ton côté écrivain ? Quand as-tu commencé à écrire ? Quelle a été l’étincelle ? 

David Konam : J’ai toujours été attiré par l’art. Ma grand-mère était peintre et me montrait régulièrement ses toiles.  Mais s’il y a bien une activité qui m’a déclenché cette envie d’inventer des histoires, ce sont les travaux de rédaction au collège. 

Ashley Plateada : Envisages-tu un jour de te faire éditer par une maison d’édition ? Pourquoi avoir choisi l’auto-édition ?

David Konam : Pour la maison d’édition, si l’occasion se présente, pourquoi pas mais ce n’est clairement pas ma priorité. Aujourd’hui avec l’autoédition, une autre voie de publication est possible même si cette dernière demande bien plus de travail car l’auteur récupère toutes les casquettes. 

J’ai d’ailleurs choisi cette voie pour cette raison : avoir une vision de l’ensemble de la chaîne, de l’écriture jusqu’à la publication et promotion de l’œuvre.  Et d’ailleurs contrairement à l’idée qu’on peut se faire de l’autoédition, ce n’est pas une aventure qui se vit nécessaire seul. Me concernant je me suis entouré de pleins de  profil : bêtalecteurs, correctrice, compositeur, chargée de communication.

Ashley Plateada : As-tu déjà écrit d’autres ouvrages que Document sans titre ? Si oui sont-ils en vente ? Où peut-on les lire ? Si non as-tu déjà en tête de nouveaux projets ? 

David Konam : Avant de tenter l’aventure de l’autoédition avec Document Sans Titre, j’ai commencé par publier sur Wattpad des nouvelles graphiques comme par exemple « Sur le fil » qui parle du harcèlement. J’ai ensuite lancé une BD d’humour noire « Entretien avec la Mort Jr » qui raconte l’arrivée d’un homme tout juste décédé dans l’au-delà et qui doit faire face au plus facétieux des faucheurs d’âmes. 

De par son cynisme et son irrévérence, ce personnage de Mort Jr est au fil des années devenu ma mascotte et me suit dans les différentes histoires que je propose.

Sur mon blog, je fais également des chroniques illustrées avec la série « Fauchteur, les chroniques de l’Après » qui met en scène mes personnages pour présenter les livres d’autres auteurs. Une manière originale de chroniquer un roman.

Ashley Plateada : Si vous ne savez pas quoi lire désormais vous n’allez pas pouvoir vous plaindre d’avoir une PAL (Pile A Lire) vide ! 🤣 As-tu une routine pour écrire ? 

David Konam : Je n’ai pas spécialement de routine pour écrire/dessiner. Je fais de la place sur mon bureau et je me lance ma playlist. 

Ashley Plateada : Peux-tu nous raconter une anecdote ? 

David Konam : La réception de ma première épreuve de Document Sans Titre a littéralement cassé ma boite à lettre. Dans les faits, la Poste a balancé le colis dans la boîte et ce dernier gênait la porte et ne pouvait plus s’ouvrir. Ma première tentative d’ouverture m’a fait casser la clé dans la serrure… 

Ashley Plateada : Atouch ! J’espère que cela n’arrivera plus 😅 D’ailleurs, Document sans titre est une BD humoristique parlant du milieu littéraire avec les déboires d’un auteur, le tout avec une certaine légèreté. Comment t’es venu l’idée ? 

David Konam : Lorsqu’on est auteur, on a toujours des anecdotes à raconter. Cela faisait quelques temps que j’avais envie de raconter quelque chose autour de l’écriture mais je ne trouvais pas le format adéquat. Ce n’est qu’après le premier confinement que le personnage de Tim m’est apparu et que j’ai commencé à griffonner des gags le mettant en scène. 

Le but était de faire une BD sans prise de tête avec beaucoup d’autodérision. Le titre Document Sans Titre s’est quant à lui imposé de lui-même. 

Ashley Plateada : Si tu devais donner un conseil à ton lectorat lors de la lecture de ton ouvrage lequel serait-il ? 

David Konam : Lisez la BD en fin de journée pour vous détendre. Et soyez attentifs, la BD comporte des références cachées.

Ashley Plateada : Un dernier mot pour la fin ? 

David Konam : Merci pour cette mise en lumière. Ce fut un plaisir de répondre à tes questions. Je terminerais en citant le sous-titre de la BD Document Sans Titre : « Ecrire, c’est plus facile à dire qu’à faire ! »

C’est la fin de ce portrait ! Si l’univers d’Izyhore vous intrigue n’hésitez pas à le suivre sur ses réseaux pour ne rien rater ou alors allez vous procurer Document Sans Titre !
Pour ma part, je reste joignable par mp ou bien via l’adresse mail suivante : justash.chroniques@gmail.com💌
Sur ce je vous fais des gros bisous et je vous dit à une prochaine !❤ 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *