Spread the love

Entretien avec le Pilier du Chaos Primaire

En ouvrant ce carnet, vous tombez sur un gros portrait. Il s’agit d’un grand et terrible dragon. Avec sa cicatrice, ses écailles noires et son air terrifiant, Chaos est sans conteste le plus puissant dragon de tout Syfir. Cependant, Chaos a également une histoire et des petits secrets dont vous allez entrapercevoir quelques un de ses souvenirs et autres informations croustillantes à son sujet. Allez venez je vous emmène !

Après avoir marché un long moment, je m’installe non loin d’une caverne. Je sais que Chaos adore se terrer dans ces cavités immenses à l’abri de la population et des Hommes qu’il ne semble pas porter dans son cœur. Je suis extirpée de ma rêverie lors que je sens les pas lourds de mon invité. Il en fait trembler la terre. Le Pilier du Chaos se présente devant moi quelques minutes plus tard. Il est imposant. Ses écailles sombres ne reflètent pas le soleil. Ses yeux or hypnotisent quiconque tenterait de le défier en duel. Même sa cicatrice à l’œil droit est là pour rappeler que ce dragon n’est pas un enfant de cœur. Pourtant même s’il est l’un des plus puissants, Chaos est également le premier dragon avoir vu le jour.

Ashley Plateada : Bienvenue Chaos ! Je suis contente que tu sois venu. Installe toi confortablement !

Chaos : Merci humaine.

Chaos entre dans la caverne. Je fais quelques pas de côtés pour ne pas me retrouver sous ses pattes. Son corps est impressionnant. En plus d’être l’un des plus puissants piliers, il est aussi l’un des plus grands. Du haut de ses cinquante mètres de haut, on pourrait croire que cette taille est standard pour un dragon mais c’est oublier qu’il possède également une forme avatar qui dépasse les cent dix mètres au minimum. J’ai de la chance la grotte est suffisamment grande mais il est parfois compliqué de trouver d’aussi grand abris.

Ashley Plateada : J’espère que l’endroit te convient. Ce n’était vraiment pas facile de trouver un endroit éloigné de la populace. Et surtout assez grand pour que tu puisses y entrer.

Chaos : J’apprécie ta sollicitude humaine mais ne t’en fais pas. Cette grotte fera largement l’affaire.

Je souris, heureuse que la petite attention aie fait mouche. Tandis que le dragon s’installe, posant son corps sur le sol avec une délicatesse insoupçonnée, je saisis mon carnet et mon fusain. Point d’encre ici c’est à moi de m’adapter.

Ashley Plateada : C’est bon ? Tu es prêt à commencer ?

Chaos : Je suis prêt humaine.

Je prends une profonde inspiration puis commence à m’éclaircir la voix.

Ashley Plateada : Très bien. Peux tu te présenter ? Certains lecteurs te connaissent vaguement, d’autres pas encore.

Chaos : Je suis Chaos. Pilier du Chaos Primaire et accessoirement le premier pilier qui a vu le jour suite à la mort du Grand Dragon. Je suis donc le premier dragon dont la charge était de veiller sur le chaos, une masse informe et sans vocation particulière ou du moins de mon point de vue. En réalité rien n’est fait au hasard. Certains humains pensent que je suis la pire des plaies en amenant la mort et les malheurs tandis que d’autres sont persuadés que je garde la Porte Chaosnevermaid , une ancienne porte mythique qui mènerait aux Tréfonds du monde.

Ashley Plateada : Tu ne déments pas cette information pour autant.

Chaos : J’aime laisser le mystère planner quant à mon rôle dans cette histoire. Vous autres humains, vous vous raconter des histoires pour expliquer des fais qui vous dépasse. Cependant, faire partit de vos histoires m’enchante d’une certaine manière. Alors je préfère vous laisser croire ce que vous voulez.

Ashley Plateada : Tu marques un point. Pour les plus curieux, pourrais tu nous donner ton âge et d’autres éléments plus précis ?

Chaos : Je mesure cinquante mètres ce qui n’est pas rien. Dans la ville que vous appelez Paris il me semble, vous avez une grande tour faite en fer.

Ashley Plateada : Effectivement. On l’appelle la Tour Eiffel.

Chaos : Pour vous donner un ordre d’idée, il n’y a que quelques mètres d’écart entre le premier étage de cette tour et ma taille.

Ashley Plateada : Waouh ! Impressionnant. Je ne pensais pas que tu serais si grand !

Chaos : J’ai beau résidé à l’intérieur de Syfir, cet archipel que je dois protéger, il m’arrive d’apparaître dans les rêves de quelques dormeurs. Votre monde est fascinant mais je préfère reste ici. La technologie n’est vraiment pas mon fort.

Ashley Plateada : Je comprends. Mais je ne pensais pas que tu serais venu dans notre monde. Il faut dire que les deux mondes sont assez éloignés.

Chaos : Je pourrais sans doute en parler une prochaine fois mais on s’écarte un peu de l’interview, non ?

Ashley Plateada : En effet ! Tu ne veux pas dévoiler ton âge avant de passer à la prochaine question ?

Chaos : J’ai plus de 1000 ans. Le temps avance différemment dans la vie d’un dragon et dans celle d’un humain.

Ashley Plateada : Vraiment ? Pourtant tu vis au contact d’humain depuis un sacré moment.

Chaos : Les humains ont une vie assez courte. Vous pouvez espérer vivre jusqu’à cent ans pour la plus part mais généralement un homme meurent en moyenne à 79 ans et 85 ans pour les femmes *

Ashley Plateada : Tu sembles bien renseigné sur notre monde !

Chaos : Ce n’est pas parce que je n’aime pas les hommes que je ne m’intéresse pas à ce qu’ils font.

J’exquise un sourire. La curiosité naturelle des dragons est fascinante. Ils ont plus d’une vie pour apprendre des choses que nous devons intégrer dès notre naissance et pourtant malgré cet écart, beaucoup ressentent le besoin de s’approcher de l’homme pour les observer. Ils peuvent détester les hommes du plus profond de leur être, c’est plus fort qu’eux. Ils ont cette envie d’apprendre, de savoir encore et toujours. Comme nous en somme.

Ashley Plateada : Parlons un peu plus de toi maintenant. Peux-tu nous raconter comment tu es venu au monde ?

Chaos : Une question assez pertinente je dois dire.

Chaos prend un moment pour réfléchir. Non pas qu’il ne sache pas comment il est né, bien au contraire. Il cherche juste comment pouvoir le verbaliser, le rendre accessible sans pour autant tomber dans le simpliste.

Chaos : Le Grand Dragon, qui était le gardien de Syfir avant que je naisse, était un être mystique. On dit qu’il a été créé par le Grand Tout pour surveiller avec trois autre de ses compères un petit bout de terre et d’eau où vivaient animaux, humains et d’autres créatures magiques. Après la division de cette terre en quatre fragments, le Grand Dragon a veillé nuit et jour sur l’ensemble des créatures qui y vivaient. Or c’était il y a trois cent ans, les hommes se sont révoltés contre lui. Pourquoi ? C’est un mystère pour moi. Je me souviens juste que le Grand Dragon a été terrassé par ces hommes et ces femmes qui refusaient son protectorat. Son corps est mort dans ce que l’on appelle aujourd’hui le couloir de la mort ou Zagaa man. Dans un dernier souffle, il a utilisé une technique secrète et interdite. En magie, il y a des choses que l’on peut faire et d’autres au contraire qu’il ne faut pas toucher. En l’occurance, la division de son âme.

Ashley Plateada : La division de son âme ?! Comment est-ce possible ?!

Chaos : En commettant un acte qui vise à provoquer la mort de quelqu’un, un homme divise son âme. Tous les fans de ce sorcier, comment s’appelait-il ? Ah Harry Potter, savent que la pierre de résurrection a aidé son ennemi à créé des réceptacles pour y déposer son âme. Et bien ici, tout est différent. En effet on a pas besoin de tuer pour séparer son âme en plusieurs morceaux mais en revanche, la disparition du corps originel est inévitable. Ainsi le Grand Dragon a jeté une malédiction sur la famille de la Reine Pourpre en leur assurant qu’un jour la félonie des hommes serait jugée par l’un des leurs. Le Grand Dragon a donc séparé son être en pilier nécessaire à l’instruction de ce Sauveur de Syfir. Chaque émotion, chaque valeur, … bref tout ce qui le composait a été rassemblé en un être différent. Bien sûr la magie est entrée dans le processus. C’est pourquoi nous avons chacun et chacune un élément. Pour moi il s’agit du Chaos. La chose primaire qui a donné la vie. C’est également là que naissent les émotions négatives comme la rage, le désespoir, la colère, et d’autres choses inavouables.

Ashley Plateada : Je reste sans voix face à ce que tu m’annonce. Mais je me demande quand même. Qu’entends tu pas le chaos primaire ? Où le trouve-t-on ? Et surtout comment peux tu utiliser ce chaos ?

Chaos : Beaucoup de questions pour une si petite tête.

Le pilier du Chaos se mit à rire légèrement. Son rire ressemble à celui d’un humain mais en plus profond. Cette réaction me surprend et me prend de court. Alors même les dragons peuvent avoir des réactions humaines ? Au bout d’un moment, il respire profondément, se calme et reprend le fil de la discussion.

Chaos : Je suis flatté que tout cela t’intéresse. Ce n’est pas tous les jours que les hommes s’intéressent à notre univers. Alors pour cela je vais essayer d’être le plus clair possible.

Je hoche la tête et attends sa réponse avec impatience.

Chaos : Le chaos primaire est ce qui entoure toute chose. J’entends par là que chaque être vivant homme, femme, chien, chat, cochon d’inde etc. vient en partie de ce tout qui n’est pas perceptible. Cette chose, c’est le chaos primaire. L’endroit où naissent les émotion dites négatives : la colère, la rage, le désespoir etc. C’est de ce vide que naissent toutes ces émotions. En me créant, le Grand Dragon espérait que je puisse enseigner au sauveur que malgré la peine, les douleurs passées ou présentes, il ne fallait absolument pas sombrer dans ces états. Le but de ce chaos primaire est de combler le vide, de créer des passerelles entre l’univers qui vous entoure et vous même. Cependant, il arrive que la jalousie, la convoitise et d’autres éléments provoquent maux et douleurs. En temps que Pilier, je suis missionné pour aider le Sauveur a sortir de la léthargie dans laquelle les émotions peuvent vous faire plonger. Les souvenirs douloureux peuvent vous couper du monde et parfois les histoires finissent tragiquement. Même dans votre monde c’est le cas.

Je reste silencieuse un moment. Ce que Chaos explique est plein de sens même s’il utilise des images de son propre monde. Je ne sais pas s’il connait les mots « dépressions », « harcèlement » et d’autres encore mais je sens qu’ils entreraient parfaitement dans le concept de maux et douleurs qui nous paralyseraient.

Ashley Plateada : Donc en somme, tu es ici pour aider le Sauveur à ne pas sombrer dans ses propres profondeurs ?

Chaos : Exactement. Un bon guerrier n’est pas celui qui fait face à la mort et qui s’en vante. Non. Un bon guerrier est un être qui accepte ses propres limites et qui s’accepte tel qu’il est. Ainsi il pourra protéger ceux qu’il aime. Cela vaut aussi pour les femmes et les personnes agenres. Les ténèbres, chacun et chacune en a. Mais pour pouvoir être en accord avec soi même, il faut apprendre non pas à les maitriser mais au contraire à ne pas en avoir peur. Nos ténèbres sont une part de nous. Vouloir tuer ses ténèbres, c’est vouloir annihiler une part de soi en espérant que cela suffira pour la suite mais c’est se tirer une balle dans le pied.

Ashley Plateada : Je vois. Et toi ? Comment l’utilise tu ?

Chaos : Je tire ma puissance de ces sentiments. Plus mon lien avec le Sauveur est fort, plus ses émotions négatives sont amplifiées. Avec Ashyn par exemple sa rage contre la Reine Pourpre était si puissante et si profonde, qu’elle a réussit à invoquer mon épée Drakness chose que personne n’avait réussit avant. Plus les sentiments sont puissants, plus les attaques feront mal. Lorsque je cumule toutes ces énergies, je prends alors ma forme d’avatar. C’est-à-dire que je deviens un dragon encore plus imposant, plus effrayant certains diront, mais surtout je peux devient un géant qui peut raser un univers en un claquement de doigts.

Ashley Plateada : Oulalala … C’est à la fois super intriguant et ça donne froid au dos. Je suppose que plus personne ne peux te résister lorsque tu es dans cette forme ?

Chaos : En effet nul ne peut me résister. Et pourtant il y a bien deux dragons qui pourraient rivaliser avec moi.

Ashley Plateada : Deux dragons seulement ?

Chaos : Oui. Le premier ou du moins la première, c’est Solaris. Si je suis le Chaos Primaire, elle est la Lumière. De ce fait nous nous attirons et nous repoussons mutuellement. Le second est Nyx. Nyx, c’est lae dragon.ne de l’Énergie céleste. Iel a une puissance cosmique immense. En faite, c’est la somme de mon pouvoir et celui de Solaris. Pourtant Nyx n’a pas envie d’utiliser son pouvoir. Nyx est très enfantin.e et pour iel c’est un jeu. Il se pourrait même que saon énergie céleste puisse un jour devenir plus forte que le Chaos primaire, mais ce n’est pas encore le cas pour le moment. Je tiens tout de même à préciser que Vinea, lorsqu’il sera à sa pleine puissance, pourrait commencer sérieusement à rivaliser avec Solaris et moi même. Viens ensuite Fuego, le complémentaire de Vinea. Tetsumo le suit de près mais puisqu’il n’a pas saisit l’occasion d’augmenter son potentiel, il se cantonne à la place de l’avant dernier. Et enfin Wyrm clôt la suite. Son rôle de liaison entre les hommes et les dragons est en partie responsable de son statut mais je dirais qu’il n’y a personne à craindre plus d’un autre. Nous sommes tous et toutes des danger comme des bénédictions.

Je note tous les éléments et tente d’établir une pyramide avec les éléments que j’ai déjà. Chaos étant au sommet, sans inclure le Grand Dragon. J’ajoute ensuite Solaris et les autres dragons. Au final j’obtiens une pyramide assez parlante.
Toute fière, je montre la pyramide à Chaos qui acquisse. Les dragons sont si fascinants. Même si certains concepts me semblent assez flous, Chaos tente de me les expliquer le plus simplement possible. Il n’utilise pas un mot plus haut que l’autre. Chaque phrase est mûrement réfléchie. Je ne peux m’empêcher de remarquer qu’il me regarde avec un œil bienveillant même si je suis une humaine. Peut être qu’une fois qu’on a capter son intérêt, la carapace se brise par endroit ?

Chaos : Le soleil commence lentement à descendre humaine. Il semblerait que nous arrivons au terme de notre entretien. As-tu d’autres questions ?

Je réfléchis un instant. J’avais déjà demandé un bon nombre de renseignements mais cela ne me semblait pas suffisant. Or, il était important de faire découvrir Chaos autrement que par son rôle de Pilier du Chaos.

Ashley Plateada : Je pense en avoir encore quelques unes. Tu ne nous as pas beaucoup parlé de tes goûts. Peux tu nous en dire plus sur ce que tu aimes ?

Chaos : Exact ! Alors, j’aime manger de la viande rouge de préférence mais un bon poulet ne me dérange pas. Si je devais écouter une musique, ce serait sans doute une musique profonde et puissante. Peut-être celles de Danheim que j’apprécie.

Ashley Plateada : Très intéressant ! A priori, tu sembles correspondre sur beaucoup de points à l’image du dragon que nous avons en tête. Pourtant, je me doute que tu as d’autres petits tours pour casser cette image rigide ?

Chaos : À vrai dire, je me fiche pas mal de mon image. Je fais peur à mes ennemis ou les tiens à distance mais je suis surtout un Pilier. Ma mission m’importe plus que ce que je renvois auprès de mes semblables. Contrairement à Tetsumo qui cherchera à vouloir être le plus menaçant et le plus hardi de nous tous, je connais ma valeur. S’il souhaite être un dragon différent juste pour s’attirer les bonnes grâces, c’est son choix. En définitive, l’apparence d’un Pilier ne doit pas, en aucun cas, penser à des choses assez fugaces.

J’observe Chaos. En fin de compte malgré ces airs de dragon mystérieux, je me rends compte qu’il est tout simplement un dragon droit dans ses bottes. Un Pilier qui souhaite de son mieux guider le Sauveur, enfin la Sauveuse, sans pour autant lui mâcher le travail.

Ashley Plateada : Je vois que tu as une idée toute tranchée sur la chose ! Est-ce que tu accepterais de nous parler d’un souvenir heureux ? Ou peut être évoquer quelque chose qui te ferait plaisir ?

Chaos : Tu ne lâches pas l’affaire humaine hein ? Très bien je vais te raconter une petite anecdote.

Il étira son long cou qui commençait à le déranger puis prit une grande inspiration.

Chaos : Je suis le seul dragon de mon espère. Autrement dit, je ne peux pas me reproduire avec une femelle pour donner naissance à un autre dragon. De ce fait, je suis immortel. Cependant, lorsque je suis arrivé sur la terre, même si j’avais déjà un âge assez avancé, je ne savais pas encore comment utiliser mes ailes. Elles trainaient au sol puisque mes muscles n’étaient pas encore assez forts pour me permettre de voler. Alors, j’ai regarder les oiseaux. Ils avaient l’air de se moquer de moi au début, à près tout un dragon qui ne sait pas voler c’est inhabituel, mais un groupe de faucons argentés a passé du temps avec moi. Ils m’ont appris à utiliser mes ailes lentement mais sûrement. Tout compte fait, même si j’ai eu beaucoup de mal les premières fois, la bienveillance de ces oiseaux m’a permis de pouvoir découvrir un monde qui m’étais inconnu jusque là.

Je souris en écoutant cette anecdote. Non seulement Chaos a sur expliquer son rôle à la perfection, mais il a aussi accepté de se dévoiler, chose peu aisée surtout pour un dragon ! Finalement, même les plus grands peuvent avoir besoin d’aide. Il suffit de pouvoir accepter les mains tendues autour de nous.

Ashley Plateada : Je crois qu’on peut dire que l’interview est officiellement terminée. Quoique certains en pensent, je suis très contente que tu sois d’une grande aide pour Ashyn.

Chaos sourit. Il n’a pas été désagréable ce qui fait plaisir à voir. Malgré sa rancœur pour les hommes qui doit être profonde, il reste humble et répond avec humilité. Même si l’humanité est parfois la meilleure comme la pire des chose, Chaos m’a apprit aujourd’hui une chose. Il n’est pas que le Pilier du Chaos. Il est aussi un sage. Ses valeurs, l’acceptation de soi mais aussi l’humilité et le sens du devoir, sont des perles précieuses que j’espère secrètement que les lecteurs découvriront entre les lignes.

C’est pour toutes ces raisons qu’il me semblait important de commencer ce carnet par lui. Je connais peu de personnes qui seraient capables de se plier à un objectif précis tout en restant humbles et en acceptant ses défauts comme ses qualités.

J’espère que cette première interview vous aura plu ! N’hésitez pas à donner votre avis, ça me ferait très plaisir !

*Selon une étude de l’Insee établie sur les chiffres de 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *